BANDE ORIGINALE : A Sixth Part Of The World

IMG_0244

We release what we like and is not out on vinyl yet. It doesn‘t really matter what style; but most important: we are in love with it.

Kapitan Platte fait partie des meilleurs labels européens, tous styles confondus. Il faut que cela soit dit, crié haut et fort, posé noir sur blanc quelque part. Franchement, elles sont de moins en moins nombreuses, les structures adoptant une démarche aussi cool (proposer des éditions classes à des prix chouettes, toujours être ouvert à l’échange) en l’alliant à un catalogue en béton armé (le trip-hop tout en finesse de Monophona, le prog moderne d’Instrument, le rock avant-gardiste totalement cinématographique et dansant de Sonson, la pop planante typiquement islandaise de Lockerbie, la folk atomique de Locust Fudge). Je ne compte déjà plus le nombre de disques tradés avec Christian, l’une de ses têtes pensantes, et vendus au magasin rien qu’en les passant sur la platine d’écoute. En même temps, c’est normal. Les groupes qu’il signe ont tous en commun un talent intrinsèque et une humilité mêlée qui se transmettent et se ressentent par delà les mots.

Hello, we play live post-rock to silent movies.

Le quatuor de post-rock belge (attention, le « post-rock belge » n’est pas encore un genre à part entière) We Stood Like Kings fait partie de ces formations discrètes mais besogneuses dont raffole le label de Bielefeld. Un groupe qui peut s’enorgueillir de ne pas enregistrer n’importe quoi n’importe comment, mais au contraire de baser sa force de séduction sur un concept simple : le ciné-concert. Donner une seconde vie à de vieilles et belles images, amener une réinterprétation par le biais de la musique, mais aussi et surtout proposer une expérience multimédia totale via des concerts aussi prenants qu’émouvants : tel est le coeur de leur art.

IMG_0245

Après un premier album explorant des terrains post-rock atmosphérique somme toute communs intitulé Berlin 1927, paru en 2014 et conçu comme la bande originale imaginaire du Die Sinfonie Der Grosstadt de Walther Ruttmann, le quatuor vient de passer aux choses sérieuses avec la sortie d’USSR 1926, odyssée sonique illustrant A Sixth Part Of The World du réalisateur russe Dziga Vertov, classique d’entre les classiques que l’on étudie toujours dans les écoles de montage. Le long de près de 75 minutes, We Stood Like Kings déroule un tapis de sonorités mélangeant la rigueur profonde de Mogwai aux progressions hypnotiques et lyriques du Explosions In The Sky de Friday Night Lights, la section rythmique (Collin à la basse, Mathieu à la batterie) se chargeant de magnifier en douceur l’infinie mélancolie du jeu de piano de Judith, pièce-maîtresse de la formation wallone dont l’instrument se veut le poumon. La guitare de Steven n’est cependant pas en reste, soulignant adroitement les émotions sans les dénaturer. Un soliste qui fait preuve d’humilité, c’est assez rare pour être signalé.

Je ne sais pas si ces onze nouveaux titres resteront gravés dans l’Histoire de la Musique. En tout cas, n’étant toujours pas un grand fan du genre, je peux t’assurer que je me suis pris une grosse tarte dans la gueule. Et ça tombe bien. Pour prolonger un peu plus le plaisir, The Bloggers Cinema Club, en partenariat avec Metz En Scènes, te propose de découvrir cet inestimable formation et son petit chef d’oeuvre en live aux Trinitaires de Metz le vendredi 20 novembre. Oui, dans pile-poil huit jours.

On s’y voit ?

IMG_0246

.

Florian Schall

Le disc-shop de Flo: // La Face Cachée // Vente de VINYLES + CD + DVD + BD + HIFI 

Florian S.
Florian Schall, né en 1980. Disquaire à La Face Cachée, chroniqueur musical sur Mirabelle TV, propriétaire du blog http://recordsarebetterthanpeople.tumblr.com/ , organisateur de concerts, musicien au sein de divers projets (Twin Pricks, Poincaré, The Holy Mundane) et ex-zineux repenti.

Laissez un message

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *