BANDE ORIGINALE : The Neon Demon


NEON1

J’ai acheté la bande originale de The Neon Demon sur la bonne foi des noms de son réalisateur (Nicolas Winding Refn, qu’on ne présente plus cf le pénible Drive, le raté Valhalla Rising mais surtout l’exceptionnel Only God Forgives) et de son compositeur (Cliff Martinez, l’un des fers de lance de la mode clinquante néo 80’s synthétisée depuis le PÉNIBLE Drive, donc).

Je dis ça à chaque fois que je suis déçu, certes. Il n’empêche : j’aurais peut-être pas du leur filer mes thunes. Je ne vois en effet pas l’intérêt de réaliser un tel film, ni celui d’en écrire une musique aussi insignifiante. Refn a beau être l’égal bergmanien de Tarantino (aka un puits de connaissance cinématographique) et Martinez avoir été batteur des Dickies, des Weirdos, des Red Hot Chili Peppers et de Captain Beefheart, leur projet commun tombe autant à plat qu’il tape (paradoxalement) incroyablement juste. En effet, comment signifier la futilité d’un microcosme dans une époque tellement symptomatique, si ce n’est en composant des images aussi belles que vides de sens et des notes à ce point lointaines et anonymes ? L’artwork du disque en dit également long sur les intentions de ses auteurs. On se regarde le nombril, tranquillou. Que dire des morceaux de Sweet Tempest et Sia, si ce n’est « passe moi une corde, j’ai un noeud à me faire autour du cou » ? Je préfère encore devoir me taper en boucle un documentaire sur Carine Roitfeld mis en musique par Bon Iver pour l’éternité et un jour plutôt que de reposer le tiers d’un oeil et la moitié d’une oreille sur The Neon Demon.

NEON2

Et maintenant, c’est l’heure de la question qui tue.

L’argent rend con. C’est un fait. Mais le temps que l’on s’en rende compte, il est déjà trop tard. Posons alors cette équation. Si le temps c’est de l’argent, et que l’argent rend con, est-ce que le temps rend con ?

Vous avez 4 heures.

(bonnes vacances, on se retrouve en septembre)

NEON3

.

Florian Schall

Le disc-shop de Flo: // La Face Cachée // Vente de VINYLES + CD + DVD + BD + HIFI 

Florian S.
Florian Schall, né en 1980. Disquaire à La Face Cachée, chroniqueur musical sur Mirabelle TV, propriétaire du blog http://recordsarebetterthanpeople.tumblr.com/ , organisateur de concerts, musicien au sein de divers projets (Twin Pricks, Poincaré, The Holy Mundane) et ex-zineux repenti.

Laissez un message

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *