Entretien : Sylvain Coisne, Sarah Al Atassi & Axel Henry (Tango)


Ce Tango là, il se danse à trois.
Sarah Al AtassiSylvain Coisne et Axel Henry sont les réalisateurs de ce film viscéral et perturbant, récompensé par le Jury court-métrage (ex-aequo avec le film d’animation hongrois
Limbo Limbo Travel).
A la veille de la remise de prix, ils nous ont accordé une interview vidéo, revenant sur leurs rôles respectifs dans la réalisation, ainsi que sur la violence du récit et des images de Tango.

Réalisateurs du court-métrage "Tango"

Axel Henry, Sara Al Atassi & Sylvain Coisne (© Mélina Farine)

TANGO ET TRASH

S’ils ont tous les trois écrit et réalisé le court-métrage Tango en 2015, l’idée originale est à l’initiative de Sarah Al Atassi et Axel Henry. En 2014, pour produire le film, ils créent à deux la structure SeeSunCell, qui travaille depuis sur des clips, des publicités, des projets institutionnels, des courts et des captations d’événements.
Axel Henry est diplômé du département Image de l’école 3iS depuis 2013. Il a créé sa société de production et location de matériel à l’âge de 19 ans. Il est maintenant chef opérateur depuis plusieurs années (sur un clip des ex-messins Marie Madeleine notamment), et c’est ce poste qu’il a occupé sur Tango, en plus de l’étalonnage et de la création musicale.
Sarah Al Atassi est comédienne et monteuse graphiste vidéo de formation, et s’inscrit essentiellement dans une dynamique de réalisation, à travers l’écriture, la direction artistique et le montage. Interprète principale du film Tango, dans un rôle physique et éprouvant, elle en assure également le montage vidéo.

Pour les aider à mettre en oeuvre le court-métrage, ils font appel à Sylvain Coisne, avec qui Sarah avait déjà travaillé à plusieurs reprises par le passé.
Sylvain Coisne est sorti de La Fémis, avec son diplôme de réalisateur, en 2012. Il a réalisé de nombreux courts-métrages sélectionnés dans des festivals internationaux. Aujourd’hui, il continue d’écrire des projets de courts et de longs, tout en créant des effets spéciaux pour d’autres films, et notamment sur Tango où son talent est indispensable pour l’impressionnante séquence d’ouverture.

Cette violence visuelle et morale est évidement évoquée dans notre entretien ci-dessous, filmé au sortir de la projection publique où les débats ont beaucoup concerné ce sujet.

LE PREMIER TANGO À METZ

Enregistrée samedi 11 juin 216 au Village du Festival du Film Subversif de Metz, cette interview est visible dans la vidéo ci-dessous :


Entretien Aurélien Zann
Images :  Thibault Franquin
Son et montage : Aurélien Zann
Habillage graphique : Benjamin Anton et Aude Schmittheisler
Musique : Leitmotion – Musique de film
Remerciements : ZKM Radio et Tom Boulangée.

Aurélien Zann

Aurélien Zann
Navigue sur les mots

Laissez un message

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *