EPISODE : Agents of S.H.I.E.L.D. « Deals with our Devils » (4×07)


vlcsnap-2016-10-05-14h36m36s252

« Deals with our Devils » Episode 4.07

Previously on AoS : Eli Morrow déclenche une explosion d’énergie qui le transforme et qui provoque la disparition de Coulson et Fitz.

This week on AoS : Le temps est compté pour Coulson, Fitz et Robbie, bloqués entre deux dimensions et incapables de communiquer avec les autres membres de l’équipe.

Welcome to Level 7 : attention SPOILERS.

Alors que Eli se barre avec ses nouveaux pouvoirs, Coulson, Fitz et Robbie s’acharnent à faire comprendre à leurs équipiers qu’ils sont encore vivants et qu’ils sont coincés entre deux dimensions. L’idée de nous montrer plusieurs fois les mêmes scènes mais avec des points de vue différents est très intéressante et nous offre quelques petits twists bien sympathiques, Fitz découvrant que Mace n’est pas en position de force face à la sénatrice par exemple.

Une bonne tension est créée tout au long de l’épisode, notamment avec l’Esprit de Vengeance du Ghost Rider abandonnant Robbie pour ne pas mourir dans l’autre dimension, puis prenant possession de Mack. Ce dernier fait un formidable Ghost Rider pour le peu de temps pendant lequel on le voit et on découvre qu’il a également pas mal de démons intérieurs.

Simmons est envoyée en mission secrète pour le compte de la sénatrice Nadeer, qui a mis Mace dos au mur avec son chantage. Simmons découvre donc le cocon de Terrigenèse dans lequel est en train de se transformer le frère (?) de la sénatrice et l’aide à en sortir, mais elle est immédiatement renvoyée au SHIELD.

On appréciera grandement la dose d’émotions de la part des acteurs qui se donnent à fond pour nous offrir des performances à fleur de peau. On ajoute encore un petit fil rouge qui est apparu il y a quelques temps : la relation en pleine évolution entre Coulson et May. Cette dernière dévoile ses sentiments dans un monologue alors qu’elle croit être seule. Elle va même jusqu’à se servir du Darkhold. Si cette boite de Pandore permet de ramener Fitz, Robbie et Coulson, elle est à la fois une bénédiction et une malédiction entre les mains d’Aida, qui y trouve quelque chose… Radcliffe n’a besoin de lire qu’une page du Darkhold pour en être terrifié, ce qui en dit long sur le pouvoir du livre.

L’intrigue principale n’avance pas vraiment dans cet épisode, puisqu’on n’est pas plus avancé par rapport à Eli Morrow, mais cet épisode sert davantage à mettre en lumière et commencer à régler les conflits internes et les non-dits au sein de l’équipe (d’où le titre de « gestions de nos démons »). Que ce soit l’excellente conversation entre Robbie et le Ghost Rider, May et Coulson, la vérité au sujet d’Aida ou Fitz reprochant à Coulson et Daisy d’avoir jeté l’éponge, beaucoup de chose sont révélées et vont permettre de ressouder l’équipe, toujours endeuillée depuis la perte de Lincoln. Comme le dit et le répète Mace « Une équipe qui se fait confiance est une équipe qui triomphe ». On est sur la bonne voie !

Excellent épisode pour une série qui a définitivement gagné en qualité et en régularité avec cette quatrième saison.

GEEK-O-METRE :

  • Que dalle !

Until next time, this is Matt saying “Aida is scary.

Matt est prof d’anglais, cinéaste amateur (www.alienprods.com) et lecteur de comics.

Laissez un message

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *