REVIEW : Lego Batman, le film


lego bat poster

 

A l’annonce de la sortie de La Grande Aventure Lego, on pouvait lever les yeux au ciel et se demander pourquoi cette « adaptation » était nécessaire et ce que l’on pouvait bien raconter avec des briques. C’était sans compter sur le génie de Phil Lord et Chris Miller, qui nous ont pondu un petit chef d’œuvre à la fois drôle et original, étonnamment boudé aux Oscars alors qu’il s’agissait du meilleur film d’animation cette année-là, rien qu’avec l’intelligence de son scénario (ma critique ici). Comme pour le film Lego, si un film sur la jeunesse de Han Solo vous semble inutile et peu intéressant, attendez de voir ce que ces deux scénaristes-réalisateurs vont en faire…

Parmi les personnages du film Lego, Batman était peut-être le meilleur. Non pas pour son rôle dans l’intrigue, mais pour le personnage en lui-même, superbe caricature du Chevalier Noir, bien trop sérieux et sombre avec un ego surdimensionné. La véritable performance était que le personnage restait fidèle à Batman et à sa mythologie, tout en étant drôle. Ce portrait humoristique du Chevalier Noir était peint avec amour et respect pour le super-héros, et c’est exactement ce que l’on retrouve dans Lego Batman, le film.

lego batman

Si Batman fonctionnait parfaitement en tant que personnage secondaire, le risque de centrer tout un film sur lui était de lasser le spectateur. Non pas les enfants, qui y trouveront largement leur compte, mais les adultes, qui pourraient se retrouver frustrer de ne pas saisir toutes les références à l’univers de Batman. En effet, le film regorge d’hommages et de clins d’œil qui passeront au-dessus d’un spectateur ne connaissant pas la mythologie du héros. Pour les fans par contre, c’est du plaisir pur de retrouver la galerie des personnages DC Comics, tous caricaturés comme Batman, en gardant l’essence de leurs modèles officiels. Il y a donc une logique interne et une cohérence à cet univers qui permet au film de ne pas tomber dans la facilité de la parodie gratuite. Tous les gags ne font pas mouche, comme dans toute comédie, mais l’histoire n’est jamais sacrifiée, l’ensemble étant au service de la thématique de la famille.

Bien que logique, Batman étant le summum du justicier solitaire, l’intrigue n’est pas des plus originales. En effet, Batman souffre de la solitude sans oser l’avouer car il a peur de s’attacher à d’autres personnes et de les perdre comme il a perdu ses parents. Il va découvrir au fur et à mesure du film qu’il ne peut pas tout faire tout seul, qu’il a parfois besoin d’aide et qu’avoir une famille c’est le plus important. C’est un scénario très classique, surtout pour les lecteurs de comics car cette thématique revient régulièrement. Heureusement l’humour fuse et, même avec les bons sentiments, on ne tombe jamais dans le côté trop gnan-gnan qu’on pourrait trouver dans un film pour enfants. Parmi les meilleurs éléments du film on appréciera la relation entre Batman et Robin : face au sérieux de Batman, son jeune acolyte super-fan, optimiste et un peu collant donne lieu à des scènes de comédie réjouissantes. Ou encore Batman faisant chialer le Joker: à mourir de rire.

Lego Batman est donc une gentille comédie familiale pimentée par de multiples références pour les fans des différentes interprétations de Batman qui y trouveront largement leur compte. On regrettera un peu le scénario finalement très convenu de Seth Grahame-Smith et de ses collègues, qui n’atteignent jamais l’excellence de Lord et Miller et de leur Grande Aventure Lego.

7/10

Qu’en avez-vous pensé ? N’hésitez pas à commenter plus bas !

Until next time, this is Matt wondering « Did we really need that song ? »

Matt est prof d’anglais, cinéaste amateur (www.alienprods.com) et lecteur de comics.

Laissez un message

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *